8 juin 2015 : Conférence de Susan Buck-Morss « Empire visuel. Économies de l’image et de la souveraineté ».

Dans le cadre du projet de recherche iCAVS « Philosophie Politique et Culture Visuelle », le programme Sciences et Cultures du Visuel accueillera Susan Buck-Morss, le 8 juin 2015, pour une conférence ouverte à tous les publics.

MESHS Lille Nord de France (Salle 2)RésuméAlors même que la signification de l’État-nation tendait à s’étioler, la souveraineté nationale est de retour sur le devant de la scène. Sous la présidence de George W. Bush, les États-Unis ont continuellement invoqué le droit souverain afin de légitimer des politiques militaires d’agression, menées en violation du droit national et international, au mépris des procédures constitutionnelles traditionnelles. Aussi longtemps que la figure du souverain exerce son emprise, le lien entre politique et religion n’est jamais rompu. C’est dans le domaine de la politique étrangère que ces reliquats théologiques s’avèrent les plus tenaces et les plus pernicieux. La lutte anthropomorphe du collectif politique contre ses adversaires est le terrain de jeu favori du pouvoir souverain. En appeler aux vertus démystificatrices de la raison ne constitue pas une solution pour comprendre ce pouvoir. Mieux vaut en revenir au problème théologique de l’économie de l’image, ou se tourner vers les représentations cinématographiques de la souveraineté, telles celles que propose le cinéaste Alexander Sokurov dans une trilogie mettant en scène Hitler (Moloch, 1999), Lénine (Taurus, 2001) et Hirohito (Solnze, 2005).BiographieSusan Buck-Morss est professeure émérite de philosophie politique et de théorie sociale au département de sciences politiques de l’Université Cornell, et professeure émérite de théorie politique à la City University of New York. Spécialiste de théorie critique allemande, elle est l’auteure de nombreux ouvrages, parmi lesquels The Dialectics of Seeing. Walter Benjamin and The Arcades Project (1989) et Dreamworld and Catastrophe. The Passing of Mass Utopia in East and West (2000). Deux de ses livres ont été traduits en français : Hegel et Haïti (trad. N. Séguol, Lignes, 2006) et Voir le Capital. Théorie critique et culture visuelle (trad. M. Boidy et S. Roth, Les Prairies ordinaires, 2010).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.