Archives de catégorie : Billets

[12/13 et 19/20 déc.] Workshop – Les Orchestres Numériques

Dans le cadre d’une collaboration entre le laboratoire CRIStAL de l’Université de Lille et m.e.u.h|lab

WORKSHOP
Les Orchestres Numériques
12 et 13 décembre 2016 / 19 et 20 décembre 2016
Imaginarium, Espace recherche SCV (1er étage)

Module 1 : (12 et 19 décembre) Concevoir un instrument de musique numérique à l’aide du logiciel PureData.

Module 2 : (13 et 20 décembre) Explorer la création d’orchestres numériques à l’aide du framework BOEUF.

Pré-requis
– Module 1 : pratique d’un instrument de musique, possession d’un ordinateur portable.
– Module 2 : participation au Module 1 ou construction préalable d’un instrument avec PureData, possession d’un ordinateur portable.

Inscriptions et informations: florent.berthaut@univ-lille3.fr

Les données récoltées (questionnaire, captations video) seront analysées pour des fins de recherche, elles resteront anonymes et ne seront utilisées que dans le cadre d’échanges scientifiques (conférences, publications).

Illustration :  Source

[19 nov. 2016] « Que reste-t-il à découvrir ? » Forum du CNRS 2016

[Edit du 20/11]
Voir la vidéo réalisée sur la démo d’A main levée lors du forum.

Deux projets associés au pôle SCV, Visuall-tek et A main levée, seront présentés dans le cadre de l’édition 2016 du forum du CNRS, le samedi 19 novembre à la Cité des échanges de Marcq-en-Baroeul.

Attention ! L’inscription est obligatoire.
Plus d’infos : http://leforum.cnrs.fr/

« Le CNRS vous donne rendez-vous le 19 novembre 2016 à la Cité des échanges de Marcq-en-Baroeul pour un moment privilégié d’échanges et de débats.

Les chercheurs présents vous raconteront les grandes découvertes de l’année telles que les ondes gravitationnelles ou Bruniquel, la plus ancienne grotte habitée du monde ; échangeront avec vous sur les applications de demain grâce aux microalgues, à l’impression 3D ou aux nouvelles technologies pour la santé ; et débattront avec vous sur des grandes problématiques comme l’épigénétique ou les origines de la vie. »

[24 nov.2016] Rencontres autour de la réalité virtuelle

Venez rencontrer nos chercheurs à l’Imaginarium / Plaine Images, de 10:30 à 13:00 ! Au programme, dans le cadre de la semaine de la recherche et de l’innovation en Hauts de France, des démonstrations menées par des chercheurs en sciences cognitives et une immersion dans le travail graphique de Pauline de Chalendar.

Découvrez le programme complet.

« Les technologies de réalité virtuelle (casque immersifs, périphérique d’interaction, réalité augmentée, cinéma 360°) longtemps réservées aux applications industrielles et médicales se démocratisent à toute vitesse.
Ce déferlement touche non seulement le jeu vidéo et l’audiovisuel mais également le commerce, la communication, le tourisme et le marketing.
Nous vous proposons une formidable opportunité de rencontrer de nouveaux clients, partenaires et professionnels du secteur, d’écouter des retours d’expériences et de découvrir de nouveaux usages. »

 

« Œuvres et Recherches » : focus sur les projets Arts/Sciences-Technologies régionaux

Parmi les créations qu’il relaie, le site Oeuvres et Recherches, fenêtre sur  les collaborations arts/sciences et technologies menées en Région depuis 2010, met en lumière une dizaine d’œuvres ou projets soutenus par le programme SCV.

Extraits de l’éditorial collectif :

« Depuis 2010, de nombreuses collaborations entre artistes et chercheurs ont vu le jour en région, créant des avancées significatives dans les activités de ces deux communautés.

(…) En cette fin d’année 2016, l’ensemble des acteurs souhaitent donner un nouveau souffle à ces dynamiques en proposant une coordination en région sous le titre Oeuvres et Recherches. En octobre aura lieu le 50eme anniversaire des 9 evenings, événement emblématique d’octobre 1966 à New York consistant en une série de 9 performances alliant arts visuels, danse, théâtre, musique, et vidéo, menée par 10 artistes en collaboration étroite avec une trentaine d’ingénieurs de Bell Telephone Laboratories. Nous souhaitons profiter de cet anniversaire pour structurer une démarche Art/Sciences-Technologies en région Hauts-de-France et en Belgique afin d’apporter de la visibilité aux actions entreprises et de faire émerger d’autres initiatives.

Le présent site, à destination des communautés d’artistes, de chercheurs mais également d’ingénieurs et techniciens, de producteurs et diffuseurs, se focalise sur 3 enjeux:

  •  inviter aux événements autour des œuvres et projets structurés associant artistes et chercheurs,
  •  présenter l’ensemble des œuvres produites pour aider à leur diffusion,
  •  aider à la mise en place de nouveaux projets.

Une journée d’étude prévue le 2 décembre permettra  un bilan de plus de 5 ans de projets Art/Sciences-Technologies en région et en Belgique, puis de préparer le futur et d’ouvrir les discussions sur une stratégie de pérennisation. »

[2 décembre 2016] >F O O R< : Forum Ouvert Oeuvres et Recherches

> F O O R – Forum Ouvert Oeuvres et Recherches < a pour objectif de construire un premier bilan de plus de 5 ans de projets Art/Sciences-Technologies en région Hauts-de-France et en Belgique, mais surtout de préparer le futur et d’ouvrir les discussions sur une stratégie de pérennisation. L’après-midi sera consacrée aux questions de production et de diffusion des oeuvres.

Parmi les projets mis à l’honneur par cette journée d’échanges figurent As We Are Blind et A main levée, projets soutenus par le pôle de recherche SCV.

>> Voir le programme complet
>> S’inscrire à la journée
>> Site de référence

Ven. 2 décembre 2016, 09:00 – 18:00
LILLIAD
Cité Scientifique – Avenue Henri Poincaré
BP 30155 – 59655 Villeneuve d’Ascq Cedex

 

[3 oct-2 déc] As We Are Blind : Installation interactive pour aura et piano mécanique

As We Are Blind
Installation interactive pour aura
et piano mécanique, par Véronique Béland

 

Du 3 octobre au 2 décembre 2016
Espace Culture – Lille 1
Du lundi au jeudi de 9h30 à 18h ; le vendredi de 9h30 à 13h45

As We Are Blind est un projet associé SCV, lauréat du fonds Expériences Interactives de Pictanovo 2016-2017.

 

Le spectateur pose la main sur un capteur qui mesure en temps réel son activité électrodermale – une action permettant de dresser aussitôt sa cartographie émotion.

nelle. Les valeurs recueillies, qui représentent des variations propres à chaque individu, sont d’abord converties sous forme d’image par l’impression d’une photographie révélant « l’aura » du spectateur, la manifestation de son champ électromagnétique.

L’empreinte de sa présence invisible est ensuite analysée par un programme informatique capable, en suivant des règles de composition préétablies, de transcoder ces données phy- siologiques en partitions musicales, et ce par une technique d’analyse et de génération de musique informatique (MIR).

La musique ainsi générée est transmise en temps réel au piano mécanique se trouvant dans l’espace de l’installation. Le spectateur entend alors les notes et voit les touches du clavier s’enfoncer d’elles-mêmes, comme si un pianiste fantôme interprétait la mélodie correspondant à son état d’âme.

Depuis le tout début de sa pratique artistique, Véronique Béland tente de pointer des processus a priori invisibles ou inaudibles, comme un besoin d’ausculter différents types de silences ou de vides pour en relever le contenu. Son travail est également traversé par un questionnement constant sur les fonctionnements de la mémoire, sur l’effort pour construire des images claires à partir d’impressions confuses et sur la perte induite par l’oubli.

En savoir +

Projet Bleu Gorgone au salon Experimenta 2016

Bleu Gorgone 2 est le fruit d’une technologie de pointe, dernier né d’une série de réacteurs développée par Stéfane Perraud. Œuvre essentiellement trans-disciplinaire, Bleu Gorgone 2 sollicite autant des compétences relevant du champ de la physique-chimie (gel des cuves, physique des lasers, optique des galvanomètres) que de la programmation informatique. L’installation invite à s’immerger dans un espace où un rayonnement diffus laisse deviner quatre cuves disposées en croix sur une table optique. Chacun de ces réservoirs est surmonté d’un bloc optique et sonore qui sert d’interface à la machine avec le spectateur. Le visiteur est invité à jeter un œil à travers l’oculus destiné à enregistrer son iris code. Après quelques instants, un ballet bleu de rayons lasers traverse le gel phosphorescent qui remplit les cuves. Apparaissent des figurations schématisées de l’iris des spectateurs qui se sont prêtés à l’expérience.

Le projet a bénéficié de la participation de Laurent Sparrow, enseignant-chercheur en psychologie au laboratoire SCALab, et acteur du pôle de recherche SCV.

Porteur du projet: Stéfane Perraud, artiste, et Aram Kebabdjian, auteur.
Chercheurs associés: Christel Pierlot, Daniel Hennequin, Philippe Verkerk, Laurent Sparrow, Niki Bacille

Directrice de production: Julie Miguirditchian 
Co-producteurs: Digitalarti & ACNOT
Partenaires: Pictanovo, Ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur, CNC Dicream, Laboratoire PhLAM & Équipe Oxydation et Formulation : EACMF4478, Université de Lille – Sciences et Technologies, École Nationale Supérieure de Chimie de Lille, Laboratoire SCALab (Université de Lille – Sciences Humaines et Sociales), la Malterie, la Galerie de Roussan, Mairie de Lille, Région nord Pas-de-Calais

 

 

 

 

[6-8 oct. 2016] Le projet « A main levée » (P. de Chalendar) au salon Experimenta

[Edit 09/10/16 : revoir la table ronde et écouter P. de Chalendar présenter le projet et sa conception, à partir de 46′]

C’est à Grenoble, du 6 au 8 octobre, dans le cadre du salon Experimenta /Atelier Arts Sciences .

L’artiste Pauline de Chalendar y présentera « A main levée », installation développée en collaboration avec le pôle SCV, et donnera une conférence le jeudi 6 oct. à 15:30, intitulée « Quelles nouvelles narrations en réalité virtuelle ? »

[26/06/16] Le projet Pont Notre-Dame au Musée du Quai Branly

Rencontres « Un chercheur, un objet »
Dimanche 26 juin, au Musée du quai Branly – Jacques Chirac

Le CNRS participe à la célébration des 10 ans du musée en organisant des temps d’échange entre scientifiques venus d’horizons divers, chacun évoquant un objet de science sur lequel il travaille.

A 13:00, Sophie Raux y présentera le projet de reconstitution en 3D du pont Notre-Dame dans son état de 1720 (projet associé SCV).

Ecouter le podcast

[2-3 juin 2016] Le projet Freehand (P. de Chalendar) aux Bains Numériques

Autour du festival/Presse : Télérama – Festival Bains Numériques : la réalité virtuelle est-elle un art ou une science ?

Les 2 et 3 juin derniers, le projet Freehand de l’artiste Pauline de Chalendar, développé avec le soutien du pôle SCV, était présenté lors du festival des Bains Numériques (Enghien-Les-Bains).

« Le projet Freehand (À main levée) place la pratique du dessin au cœur des nouvelles approches technologiques. Initié en 2015 par l’artiste Pauline de Chalendar au Fresnoy-Studio national des arts contemporains, il se développe en collaboration avec l’équipe-projet de recherche MINT, le PIRVI, et est soutenu par l’initiative SCV.

Un dispositif de captation infrarouge permet à l’utilisateur d’esquisser du contenu numérique en environnement immersif et donne vie à l’intention première de l’artiste : dessiner dans l’air.

Que devient le dessin sans son support ? À quel point le corps et son mouvement influencent-ils le tracé ? Le projet repousse les codes et contraintes du dessin classique en questionnant de manière sensible le continuum entre le papier et l’environnement immersif. »

 

 

 

[3 juin 2016] Journée des doctorants – Découverte du pôle SCV

Le 3 juin 2016, le pôle Sciences et Cultures du Visuel accueillera la première journée des doctorants, organisée en partenariat avec l’Ecole doctorale SHS.

La journée s’articulera en trois temps :

  • À 10:30, la conférence d’El Mustapha Mouaddib (MIS Université de Picardie Jules Verne (UPJV)) :  « Les gaussiennes comme nouvelle modélisation pour la navigation 3D et l’asservissement visuel dense » (conférence tous publics).
  • À 11:30, une présentation du pôle de recherche
  • À partir de midi, une série de présentations assurées par des doctorants, sur des thématiques liées aux sciences et cultures du visuel.

Vous trouverez ici le programme complet de la journée

Cette manifestation est ouverte aux doctorants de la région, sur réservation, jusqu’au 30 mai, auprès de cecile.picard-­limpens@univ-­lille3.fr ou aude.warniez@univ-­lille3.fr .
La conférence d’El Mustapha Mouaddib est quant à elle ouverte à tous les publics.

 

[Conférence] 26/05/16 – C. Huemer : Explorer les marchés de l’art du passé : outils et méthodes à l’ère du big data

26 mai 2016, 16:30

Université de Lille SHS
Salle de séminaires de l’IRHiS (plan d’accès)

Le 26 mai 2016, Christian Huemer donnera une conférence (en anglais) intitulée Explorer les marchés de l’art du passé : outils et méthodes à l’ère du big data.

Cette manifestation est organisée dans le cadre du programme de recherche Sciences et Cultures du Visuel, et bénéficie du soutien du CNRS et de l’ Université de Lille.

La récente prolifération des données et l’émergence de nouvelles techniques de traitement informatique ne se sont pas contentées d’influer sur les processus de prise de décision dans la société contemporaine : leur impact grandissant affecte aussi notre compréhension du passé. L’analyse big data, définie comme le processus par lequel on traite de vastes quantités d’information afin de mettre au jour des schémas cachés et des corrélations insoupçonnées, peut aussi être appliquée à l’étude des marchés de l’art. Pourtant, au contraire de disciplines plus clairement quantitatives telles que l’étude économique de la culture (qui s’intéresse essentiellement à des données contemporaines), l’histoire de l’art commence à peine à exploiter ces nouvelles possibilités.

Cette conférence montrera, à l’aide de plusieurs exemples, comment de vastes ensembles de données issues du Getty Provenance Index® (GPI) ont permis d’analyser les réseaux de marchands et d’acheteurs constituant le marché européen des ventes aux enchères vers 1800, mais aussi de comprendre la stratégie de prix mise en place par une grande galerie d’art parisienne du XIXe siècle. Le GPI, ensemble de bases de données donnant accès à des sources de première main pour la recherche sur l’histoire des collections et du marché de l’art, contient à ce jour 1,5 million de notices procédant du dépouillement de documents aussi divers que des inventaires d’archives, des catalogues de ventes et des registres marchands.

Afin de faciliter la mise en place de méthodologies exploitant le big data pour l’étude des marchés de l’art, le Getty Research Institute travaille actuellement à une refonte conceptuelle et technique du Provenance Index. Il s’agit d’en faire un outil plus apte à mettre au jour, non seulement la généalogie individuelle des chefs-d’œuvre, mais aussi le comportement global des agents du marché de l’art, les mutations des goûts et des valeurs, ou encore la circulation des objets à travers le temps et l’espace.

Christian Huemer est le directeur du “Project for the Study of Collecting and Provenance” du Getty Research Institute (Los Angeles) où il a supervisé la mise en œuvre de différentes bases de données, recherches et publications de portée internationale, comme « London and the Emergence of a European Art Market, c. 1780-1820 » et « The Business of Art in the ‘Third Reich’ ». Historien de l’art formé à l’Université de Vienne, à la Sorbonne et la City University à New York (CUNY), il s’intéresse tout particulièrement à l’exploitation des modèles méthodologiques issus des sciences naturelles et sociales.

Organisation : Sophie Raux (IRHiS – Lille 3)
Contact : isabelle.decobecq@univ-lille3.fr

[Conférence] El Mustapha Mouaddib (UPJV) Les gaussiennes comme nouvelle modélisation pour la navigation 3D et l’asservissement visuel dense

Vendredi 3 juin 2016 – 10:30
Espace SCV
Imaginarium, Tourcoing – Plan d’accès
Contact

Cet exposé portera sur l’utilisation des gaussiennes comme nouvelle modélisation des images afin de résoudre deux problèmes : l’assistance à la navigation dans des environnements virtuels 3D et l’asservissement visuel dense. Il exhibera certaines propriétés de ces fonctions qui se révèlent très efficaces pour résoudre ces deux problèmes. Cette nouvelle modélisation des images de saillance dans un cas et des images photométriques dans l’autre, a été validée sur des environnements virtuels et sur des robots. Nous montrerons des résultats expérimentaux basés sur cette nouvelle modélisation et qui montrent son intérêt pour l’assistance à la navigation 3D, en particulier, dans le modèle 3D de la cathédrale d’Amiens. Nous montrerons également des résultats expérimentaux de l’asservissement visuel basé gaussiennes que nous avons appliqué sur des environnements réels (robots manipulateurs) et virtuels.

El Mustapha Mouaddib est enseignant-chercheur à l’Université Picardie Jules Verne (Amiens), où il dirige également le laboratoire MIS (Modélisation, Information et Systèmes).
Il est notamment le porteur du programme E-cathédrale, qui vise à la réalisation et l’exploitation d’une maquette numérique de la cathédrale d’Amiens.