iCAVS

Un cluster de recherches bâti sur un concept unique en France

Plaquette 

Le projet Interdisciplinary Cluster for the Advancement of Visual Studies (iCAVS) ambitionne de devenir, sur le site de la Plaine Images à Tourcoing, dans le bâtiment de l’Imaginarium, le premier cluster de recherches français consacré aux Visual Studies.

Périmètre

Le champ des Visual Studies englobe tous les types d’images (matérielles, numériques et mentales) et d’artefacts visuels ainsi que l’ensemble des dispositifs de vision et de visualisation. Il privilégie l’étude de leur production, de leur perception, de leur réception, de leur circulation et de leur transformation dans l’espace social. Il s’intéresse également aux enjeux scientifiques et sociétaux induits par les nouvelles technologies de l’image et de la visualisation (multimédia, nouvelles formes de réalité, interaction hommes/machines…). Il entend développer en particulier de nouveaux savoirs sur ces thèmes  ainsi que des outils d’analyse critique rendus indispensables  par les transformations profondes et rapides des technologies contemporaines. 

Par leur vocation foncièrement pluridisciplinaire, les Visual Studies demeurent un champ de recherche expérimental et encore malléable qui échappe à toute orthodoxie disciplinaire. Cette « in-discipline » (Mitchell) qui défie les modes universitaires traditionnels est le ressort même de la vitalité et de la capacité d’innovation des VS. Situés au carrefour de plusieurs voies disciplinaires où se croisent les sciences humaines et sociales, les sciences de l’information et de leurs interactions, les sciences de l’ingénieur, les neurosciences, les créations multimédias contemporaines, les Visual Studies ambitionnent de fonder à l’aube du XXIe siècle un champ de recherche nouveau qui serait comparable à ce que représentèrent au début du XXe siècle la linguistique ou la sémiotique. 

Les objectifs du projet iCAVS en six points prioritaires

– contribuer au développement d’une théorie/conception globale des Sciences et Etudes du visuel,
– créer des avancées cognitives significatives dans le sillage de ce domaine emergent,
– fournir des outils d’analyse nouveaux en dotant les études visuelles d’un appareil théorique, conceptuel et méthodologique original,
– diffuser ces nouveaux savoirs en soutenant la création de formations initiales et continues de haut niveau,
– concevoir des modes de collaboration fructueux avec des entreprises travaillant sur des domaines semblables ou connexes et à
– développer des activités d’animation scientifique et culturelle auprès du public sur le site même de la Plaine Images.

La genèse du projet (2007-2012)

iCAVS est le premier programme de recherche créé en France qui soit consacré aux Visual Studies au sens large de champ d’études et de recherches pluridisciplinaires voué à l’image et au visuel. Il est le fruit de trois années de réflexion et d’élaboration menées par un groupe de chercheurs issus du CNRS , de l’Université de Lille Sciences et Technologies et de l’Université de Lille Sciences Humaines et Sociales.


Le rôle pionnier de l’UMR IRHiS :  
le partenariat avec Duke University et la création de l’axe Cultures Visuelles

L’initiative revient à un groupe de chercheurs en histoire et histoire de l’art de l’IRHiS à l’Université de Lille Sciences Humaines et Sociales (Institut de Recherches Historiques du Septentrion – UMR CNRS 8529). Depuis 2007, l’IRHiS a développé une collaboration étroite avec le département « Art, Art History and Visual Studies » de Duke University (NC) par le biais du programme d’échanges intitulé International Graduate Program in Art Markets and Visual Studies soutenu par le Partner University Fund de la Fondation FACE et par la Région Nord-Pas-de-Calais (2007-2011). Ce partenariat, coordonné par Hans J. Van Miegroet (Duke University) et Sophie Raux ( l’Université de Lille Sciences Humaines et Sociales- IRHiS) a permis d’engager une réflexion sur les notions de Visual Culture et de Visual Studies, dont le premier résultat s’est traduit par l’élaboration au printemps 2008 d’un axe transversal Cultures visuelles pour le nouveau quinquennal de l’IRHiS (2010-2014). 

Cet axe, coordonné par Isabelle Paresys et Sophie Raux (Université de Lille Sciences Humaines et Sociales – IRHiS), a pour vocation première de réunir des chercheurs du laboratoire, spécialisés en histoire et histoire de l’art, et intéressés par l’image, les artefacts visuels et les dispositifs de représentation visuelle présents dans toutes les cultures. Envisagé selon une perspective pluridisciplinaire, il associe également d’autres chercheurs en SHS concernés par ce champ de recherche (anthropologie, sociologie, psychologie, esthétique, linguistique, littérature comparée, épistémologie, sciences de l’information et de la communication, études filmiques, arts du spectacle…), et entend devenir  un lieu ouvert d’échanges et d’analyses comparées.

Parallèlement, à partir de novembre 2008, l’idée d’approfondir la réflexion a conduit les membres de l’axe Cultures Visuelles de l’IRHIS à la constitution d’un groupe de travail ouvert à une pluridisciplinarité plus vaste. C’est ainsi que des chercheurs en psychologie cognitive (ScaLab – Université de Lille Sciences Humaines et Sociales), en sciences de l’information et de la communication (GERIICO – Université de Lille Sciences Humaines et Sociales, DREAM et De visu– UVHC), en informatique  (CRIStAL- Lille 1), en art contemporain (CEAC – Université de Lille Sciences Humaines et Sociales), ainsi que des créateurs (Le Fresnoy) et des professionnels des musées (ACMNPDC) ont réfléchi à la manière de mener ensemble une recherche pluridisciplinaire sur le visuel et l’image. Les réflexions des membres de ce groupe de travail ont pu être présentées à l’occasion de deux journées internationales organisées par l’IRHiS les 22 et 23 juin 2009, en présence des représentants de deux universités étrangères possédant une expérience reconnue dans le domaine des Visual Studies : Duke University (NC) (programme Visual Studies Initiative) et Jacobs University à Brême (programme ViscomX).

Le RTP Visual Studies, Les nouveaux paradigmes du visuel 

L’impulsion donnée par ces journées a mené à la création du Réseau Thématique Pluridisciplinaire Visual Studies, Les nouveaux paradigmes du visuel sous l’égide de l’Institut SHS du CNRS. Ce RTP, créé et coordonné par Daniel Dubuisson et Sophie Raux (CNRS – Université de Lille Sciences Humaines et Sociales– IRHIS), possède une double vocation : favoriser le développement d’un domaine de recherche encore émergent dans notre pays et repérer sur le territoire national les chercheurs et les centres de recherche susceptibles d’y participer.

Réseau national, le RTP s’est développé sur la base du groupe régional déjà constitué et a accueilli des chercheurs venus d’autres universités et organismes de recherches français (Aix-Marseille Universités; Paris, INHA; Paris-Sorbonne; Université de Saint-Etienne; Université de Strasbourg).
Au cours des trois années de son existence (2010-2012), une douzaine d’ateliers et de rencontres pluridisciplinaires auront été organisés. Elles auront permis à une quarantaine de chercheurs de confronter leurs approches dans les domaines relevant du visuel et de l’image.

Nouveaux pas vers l’institutionnalisation des Etudes Visuelles dans le paysage académique français 

Ces initiatives dans le domaine des études visuelles ont été confortées par la création, par l’Institut SHS du CNRS et l’Université de Lille Sciences Humaines et Sociales, de la première chaire mixte université-organisme consacrée en France aux Cultures Visuelles/Visual studies. Gil Bartholeyns a été élu sur cette chaire en juin 2010. Il est depuis le coordinateur de la Spécialité « Études Visuelles » au sein de l’École doctorale SHS Lille-Nord de France.

 Enfin, la Région Nord Pas-de-Calais et Lille Métropole Communauté Urbaine ont accepté de cofinancer (2010-2013) un contrat doctoral sur la thématique des Etudes Visuelles. Il a été attribué par l’Ecole Doctorale à Isabelle Decobecq (Université de Lille Sciences Humaines et Sociales- IRHiS) avec le sujet suivant : « Histoire, développement et institutionnalisation des Visual Studies  en Europe occidentale et dans les pays anglo-saxons des années 1980 à nos jours » (Thèse dirigée en cotutelle par Daniel Dubuisson, Directeur de recherche au CNRS et Martial Guédron, professeur d’histoire de l’art à l’Université de Strasbourg.

La naissance du projet iCAVS : petite archéologie d’un projet atypique, dépassant les frontières académiques traditionnelles

La conjonction entre la création du Pôle Images Nord Pas-de-Calais (inauguré en juillet 2009) et l’investissement reconnu des chercheurs de la Région dans le développement des Etudes Visuelles a conduit les partenaires institutionnels régionaux et nationaux à soutenir la mise en place d’un programme de recherches pluridisciplinaire dans le champ des sciences et cultures du visuel qui puisse se développer au sein de la Plaine Images. 

Après une phase de réflexion exploratoire (octobre 2009 à mars 2010), la préfiguration du projet iCAVS confiée à Daniel Dubuisson (CNRS – Université de Lille Sciences Humaines et Sociales – IRHiS) et à Sophie Raux (Université de Lille Sciences Humaines et Sociales– IRHiS) a été validée par les partenaires institutionnels (10 mars 2010). Le projet, porté par l’Université Lille 3, a bénéficié de l’aide de la Délégation Régionale du CNRS en particulier pour son expérience en matière de conduite de projets de grande ampleur. Dès lors, une méthodologie de projet rigoureuse fut mise en œuvre sous l’égide du Délégué Régional de la DR 18 du CNRS, Jean-Benoist Duburcq, avec l’aide d’un consultant extérieur et le recrutement d’un ingénieur projet, Vincent Gouezou, qui formèrent la première équipe-projet aux côtés de Daniel Dubuisson et de Sophie Raux.

Afin d’élaborer un projet fédérateur qui tienne compte de l’importance du potentiel régional, tout en gardant sa pertinence et sa cohérence autour de la thématique spécifique des Sciences et Cultures du Visuel, une consultation large, fut menée par l’équipe-projet, au cours de l’été 2010 et de l’automne 2010, au sein des laboratoires de la Région concernés d’une manière ou d’une autre par l’image et le visuel. Cette consultation a permis de constituer un portefeuille de plus cinquante fiches projets retournées par les chercheurs intéressés, à partir duquel le projet scientifique a pu être envisagé dans toute sa richesse. 

A l’automne 2010, Yann Coello (Université de Lille Sciences Humaines et Sociales – ScaLab) et Laurent Grisoni (Université de Lille Sciences et Technologies – CRIStAL) rejoignaient l’équipe-projet et participaient activement à la conception et à la rédaction du projet scientifique final. La rédaction à huit mains a abouti à un document de 107 pages validé par l’INSHS du CNRS en septembre 2011. Parallèlement, au cours de l’été 2011, Yann Coello coordonnait le dossier IrDIVE dans le cadre de l’appel à projets « Equipements d’Excellence » lancé par le Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur. Le projet, sélectionné en décembre 2011, est le seul projet EquipEX en SHS lauréat au nord de Paris. Il bénéficie d’ une dotation de 3,6 millions € au titre des Investissements d’Avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Faire émerger une communauté de chercheurs autour de l’image, des artefacts visuels, et des dispositifs de vision et de visualisation. Programme porté par l'Université de Lille et le CNRS.