Axe 1 : Constructions culturelles et sociales des artefacts visuels

Le projet scientifique s’appuie sur  une thématique transversale et se  décline en trois axes de recherches qui ont vocation à entretenir un dialogue permanent les uns avec les autres.

Constructions culturelles et sociales des artefacts visuels (resp. S. Aprile)

(resp. Sophie Raux 2013-2016)

Les recherches qui seront menées dans cet axe s’intéresseront  d’une part aux enjeux fondamentaux du visuel et de l’image tant dans nos sociétés contemporaines que dans celles du passé. Il s’agit notamment d’étudier les fonctions des artefacts et des dispositifs visuels, la constitution  des identités visuelles au sein des cultures humaines, tout comme les politiques du visuel qui s’y sont nécessairement déployées : de tout temps le contrôle et la maîtrise du « visuel » représentèrent  un enjeu essentiel pour toutes les formes de pouvoir : depuis les monnaies grecques frappées à l’effigie des souverains jusqu’à l’exploitation contemporaine des images d’actualité.

D’autre part, cet axe est destiné à développer le recours aux nouvelles technologies numériques (3D, visualisation d’informations, réalité virtuelle ou augmentée, expériences interactives) pour la recherche en Sciences Humaines et Sociales  tout en suscitant une batterie d’analyses  sur leurs apports dans la construction des nouveaux savoirs et le renouvellement qu’elles induisent en tant que nouveaux outils  de recherche. Il s’agit, par exemple, de proposer la restitution d’événements et d’éléments disparus ou endommagés du passé, ou encore d’offrir des synthèses visuelles d’informations complexes, fragmentaires et dispersées (relevés d’architecture, rapports de fouilles, plans, descriptions textuelles, photos…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Faire émerger une communauté de chercheurs autour de l’image, des artefacts visuels, et des dispositifs de vision et de visualisation. Programme porté par l'Université de Lille et le CNRS.