I.D Opéra technologique

I.D. est un opéra sur le thème du dédoublement, qui met notamment en scène un mime et deux chanteuses. L’une est réelle, l’autre est virtuelle. La chanteuse virtuelle se présente en un premier temps comme le double, le miroir de la chanteuse réelle. Sur la scène, elle est animée en partie par un mime. Elles vont tisser progressivement un lien étrange tant l’identité de l’une est liée à l’autre. Du questionnement de l’une par l’autre naît progressivement l’idée que l’une peut être la mémoire de l’autre, ou encore que l’une est aussi une forme de l’autre.

Que reconnaît la chanteuse réelle en ce double technologique à la fois proche d’elle et si éloigné par tant d’aspects ? C’est en ces questionnements qu’une histoire se noue, à la fois légère et dramatique. C’est l’histoire d’une relation étrange, d’un personnage avec lui-même tout autant qu’avec l’autre qui est en lui-même, et tout autant, encore, qu’avec une entité virtuelle et technologique qui lui est attachée.

Qu’est-ce que la technologie peut nous aider à penser de notre identité, que nous ne pourrions entrevoir sans y recourir ?

http://www.lefresnoy.net/panorama18/artwork/710/id/arnaud-petit

Source de l’illustration : http://www.lefresnoy.net/panorama18/artwork/710/id/arnaud-petit

Faire émerger une communauté de chercheurs autour de l’image, des artefacts visuels, et des dispositifs de vision et de visualisation. Programme porté par l'Université de Lille et le CNRS.